Crédit santé : prévoir ses dépenses de santé avec un prêt

AccueilSantéCrédit santé : prévoir ses dépenses de santé avec un prêt

Lorsqu’elle est présente, rien n’est impossible, mais lorsqu’elle s’absente, la plus petite tâche devient fastidieuse. Il est donc souhaitable pour tous d’avoir une santé de fer. Cependant, cet état de bien-être peut basculer d’un moment à l’autre et sans préavis. Il est donc impérieux d’avoir une solution de secours pour couvrir les dépenses de santé. Qu’est-ce que le crédit santé ? Pourquoi le contracter ? Comment contracter un prêt santé ? Découvrez les réponses à ces différentes questions.

Qu’est-ce que le crédit santé ?

La santé est un état de bien-être convoité par tous. Cependant, la nature humaine de l’homme fait de lui un être fragile et susceptible d’avoir des problèmes de santé. Sur notre blog santé, vous trouverez d’ailleurs quelques informations intéressantes pour avoir une pleine forme. Mais, à défaut de ne pas tomber malade, vous pouvez choisir une solution utile pour couvrir les dépenses santé en cas de maladie. Il s’agit par exemple du crédit santé.

Le crédit santé ou prêt santé est un emprunt destiné à soulager le demandeur par rapport à ses dépenses de santé. Ainsi, selon la nature du crédit contracté, il couvre partiellement ou en entièreté le coût des soins médicaux du demandeur. Un prêt santé permet de financer des dépenses de santé telles que :

  • les frais d’hospitalisation,
  • les frais d’opérations de tout genre et
  • l’achat de prothèses ou de lunettes.

Cependant, cet emprunt peut servir à financer d’autres dépenses de santé. D’ailleurs, le souscripteur a le droit de procéder à toutes les dépenses santé qu’il juge nécessaire, sans en justifier la pertinence. Il faut noter que la souscription à un crédit santé ne profite qu’à une seule personne : le souscripteur, car il s’agit d’un prêt personnel.

Pourquoi souscrire un crédit santé ?

Le prêt santé est un emprunt qui sert à alléger les dépenses liées aux soins. Comme tout prêt, il doit être remboursé plus tard selon une certaine mensualité. Mais, sur le coup, l’emprunteur peut se permettre de dépenser pour sa santé sans craindre de se retrouver sur la paille. Le crédit santé est utile pour financer toutes les dépenses de santé, des plus urgentes aux moins urgentes. Selon le montant du prêt contracté, celui-ci peut couvrir des soins plus ou moins coûteux. Il existe une multitude de soins médicaux pouvant être couverts par un prêt santé. Vous consultez ici pour découvrir combien emprunter selon le soin à financer.

Comment contracter un prêt santé ?

L’obtention du prêt santé s’échelonne sur plusieurs étapes. De prime abord, il faut définir à quelle dépense santé ce prêt est destiné à couvrir. Une fois cette dépense identifiée, vous devez faire une estimation du coût de revient desdits soins médicaux. Car, il faut préciser que le montant prédéfini au cours de la signature du contrat ne peut pas être modifié ultérieurement. Il faut contracter un crédit santé dont le montant est suffisant pour financer tous les soins médicaux. Ce simulateur de crédit vous aide à évaluer votre capacité d’emprunt afin d’opter pour le prêt personnel qui offre les meilleurs taux et correspond le mieux à vos besoins.

Grâce au simulateur de crédit, l’emprunteur connaît sa capacité maximale d’endettement et évite de contracter un prêt santé qui lui sera difficile à rembourser. Pour contracter le prêt proprement dit, vous pouvez soit contacter une société de prêt classique ou avoir recours aux services d’un courtier. Le courtier saura vous aider à dénicher le crédit santé le plus avantageux en termes de :

  • mensualités,
  • modalités de remboursement,
  • résiliations,
  • d’intérêt et
  • de durée.

Le crédit santé étant un prêt personnel à la consommation, son remboursement peut durer entre 3 mois et 8 ans.

Quels sont les crédits santé disponibles ?

Il existe plusieurs types de crédit santé qui permettent de financer différents soins médicaux. Ces crédits peuvent concerner les soins dentaires, les soins auditifs, les soins optiques et même les soins chirurgicaux. Voici quelques crédits santé auxquels vous pouvez souscrire selon vos besoins.

  • Le crédit chirurgie esthétique est disponible pour assurer les frais liés à la chirurgie esthétique. Car, ceux-ci ne sont pas couverts par les assurances maladies et les mutuelles santé. Le crédit chirurgie esthétique peut servir à financer des opérations telles que la liposuccion, la rhinoplastie et le lifting.
  • Le crédit soins dentaires peut s’avérer nécessaire pour l’emprunteur qui souffre de problèmes dentaires. Vous pouvez contracter un crédit dentaire pour l’achat de prothèses, d’appareil dentaire ou d’implant dentaire selon vos besoins.
  • Le crédit pour les soins auditifs : les soins auditifs font partie des problèmes de santé qui sont parfois négligés mais qui n’en demeurent pas moins importants. Un crédit santé peut être contracté pour couvrir les frais liés à l’achat et l’installation d’aides auditives de classe 1 ou de classe 2.
  • Le crédit soins optiques permet de couvrir le coût des opérations laser et de financer l’installation d’implant oculaire ou l’achat de vers optiques.

Que prévoit la convention aeras en ce qui concerne les crédits de consommation ?

Les assureurs sont des professionnels qui fonctionnent en calculant des risques. Jusqu’en 2007, les personnes avec un risque aggravé santé étaient donc désavantagées, puisqu’elles avaient du mal à obtenir un crédit. D’où la création de la convention aeras « s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé ». Grâce à cette convention les personnes avec un risque aggravé de santé peuvent désormais obtenir un crédit à la consommation affecté.

La convention prévoit qu’une personne malade peut se passer de remplir un questionnaire de santé. De plus, au cas où vous devez quand même remplir un questionnaire et que vous avez souffert d’une maladie telle que le cancer ou l’hépatite virale C, vous pouvez bénéficier du droit à l’oubli. Le droit à l’oubli s’applique lorsque le protocole de traitement de ladite maladie est achevé depuis plus de 5 ans. La convention stipule que le concerné n’est pas obligé de préciser qu’il a souffert d’une telle maladie et même s’il le mentionne, l’assureur est dans l’obligation de ne pas en tenir compte.

La convention aeras prévoit également qu’une personne avec un risque aggravé de santé bénéficie immédiatement d’une garantie décès. Cependant, il existe certaines conditions que doit remplir l’emprunteur afin de bénéficier d’un prêt personnel :

  • le crédit contracté ne doit pas dépasser une durée de 4 ans ;
  • l’emprunteur ayant déjà un risque aggravé de santé ne peut pas contracter un crédit après 50 ans ;
  • l’emprunteur qui a déjà contracté d’autres crédits à la consommations affecté ne peut pas emprunter si le montant cumulé des crédits excède 17.000 euros.

Optez pour un crédit santé est donc la meilleure option.

L’épilation à la lumière pulsée: épilation au laser, qu’est-ce que c’est?

Vous avez marre des petits poils pas très glamours sur votre visage? Vous ne voulez plus voir cette pilosité...